[Saison 2018]

Barcelone I : Le Bilan des premiers essais hivernaux

Gaëtan, Créateur de F1 Project 4

4 Mars 2018

En marge des premiers essais hivernaux, les différentes écuries de Formule 1 ont présenté leurs nouvelles monoplaces pour 2018. Si Mercedes fait encore une fois figure de favorite, nombreux sont les fans espérant voir cette année une lutte entre plusieurs écuries pour le titre.

Barcelone I, qui s’est déroulée sur 4 jours, a donc permis aux équipes d’établir un premier constat. Aucune écurie n’a -semble t-il- réellement cherché la performance pure, cette session d’essais étant plutôt consacrée à la fiabilité.

En attendant Barcelone II, la seconde partie des essais hivernaux, je vous propose un petit bilan de ce qui s’est passé cette semaine.

N’oubliez pas de soutenir F1 Project 4 en rejoignant la page Facebook : https://www.facebook.com/f1project4/

 

La surprise toro rosso-Honda : Une fiabilité impressionnante

La STR13, équipée du moteur Honda, est la monoplace ayant parcourue le plus de kilomètres cette semaine. Après trois saisons de galère avec Mclaren, les Japonais ont semble t-il repris quelques couleurs au travers de cette nouvelle alliance avec Toro Rosso. De quoi faire regretter son choix à l’écurie britannique?

Derrière l’équipe satellite de Red Bull, on retrouve évidemment Mercedes, suivie de près par Ferrari, Mclaren, Renault, Sauber et Williams. En terme de tours parcourus pendant ces essais hivernaux, ces écuries sont dans les mêmes eaux.

Enfin, Haas, Red Bull et Force India ferment la marche, accusant déjà un petit retard dans leur programme par rapport aux autres. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’ils seront à la rue à Melbourne. Il leur faudra cependant rouler autant que possible cette semaine.

Essais hivernaux, le bilan : Quelle hiérarchie en 2017 : https://f1project4.com/essais-hivernaux-hierarchie-2017/

Copyright : Motorsport.com

Mercedes et Lewis Hamilton en haut de la feuille des temps

Même si les temps au tour ne sont pas vraiment représentatifs (Il est impossible de connaître la quantité d’essence embarquée par les pilotes), nous pouvons au moins avoir une petite idée des forces en présence.

Lewis Hamilton a, sans grande surprise, signé le meilleur temps lors de la dernière journée d’essais. Ce qui peut être assez inquiétant, c’est qu’il a réalisé son tour en pneus médiums. De plus, Mercedes a l’habitude de cacher son jeu avant le début de la saison… (Hamilton est quand même seulement à 2 dixièmes de la pôle 2017… en médiums et avec des températures pas franchement avantageuses)

Ferrari et Vettel sont juste derrière, mais en pneus softs. Toutefois, leur temps a été signé lors de la seconde journée d’essais, sur une piste moins rapide.

Malgré leur manque de roulage, Red Bull est plutôt bien placée sur la feuille des temps. À l’instar de Mercedes, Ricciardo et Verstappen ont signé leur meilleur tour en pneus médiums.

Enfin, la surprise vient de Stoffel Vandoorne, qui a réussi à hisser sa Mclaren-Renault au 3ème rang. Cependant, c’est le seul pilote à avoir réalisé son meilleur temps en HyperSoft. Reste à connaître la différence entre ces HyperSofts et les autres pneumatiques! Une poignée de dizièmes ou une seconde pleine?

“On veut que ceux face à qui on roule soient à un niveau équitable, de manière à vraiment montrer qu’il n’y a que de petites différences entre nous, les pilotes.”

lewis Hamilton

Côté moteur : La fiabilité avant tout

Les motoristes semblent avoir misé sur la fiabilité cette année. Ce qui n’est pas surprenant, car avec le nouveau réglement, les écuries ne disposeront que de 3 moteurs  par pilote pour l’ensemble de la saison. Cependant, il paraît difficile qu’il n’y ait aucune casse ou problème sur ceux-ci pour l’ensemble du plateau. Il faudra prendre en compte ce paramètre pendant la deuxième partie de saison.

Niveau performance, si les moteurs Mercedes et Ferrari semblent être au top comme en 2017, le Renault est plutôt surprenant. Alors oui, il ne faut pas se fier au tableau des meilleurs temps. Toutefois, on peut constater que Renault, Mclaren et Red Bull ont placés leurs monoplaces dans le top 10 (Excepté Sainz, qui signe le 11ème temps). C’est bien mieux que l’année passée!

 

Copyright : Motorsport.com

Force India : Une saison compliquée qui s’annonce ?

Esteban Ocon et Sergio Pérez sont plutôt discrets depuis la présentation de leur monoplace pour 2018. On connaît les soucis d’argent de l’écurie, qui devrait changer de nom d’ici Melbourne. L’équipe Indienne est celle qui a le moins roulé cette semaine. De plus, les temps réalisés au cours de ces essais hivernaux ne sont pas vraiment flatteurs…

Cependant, Force India a l’habitude de ce type de difficultés, et ils ont toujours conçu des monoplaces performantes. Ce seraît une vraie surprise si l’écurie n’était pas dans le coup cette saison. L’équipe doit défendre sa 4ème place du Championnat Constructeurs face à Renault et Mclaren.

Copyright : Mclaren

Conclusion

Mercedes a clairement une petite marge sur Ferrari et Red Bull. Il est toutefois légitime de se demander si cette marge peut-être comblée  d’ici le premier Grand Prix de la saison, à Melbourne.

À priori, il ne devrait pas y avoir d’écurie à la ramasse. Mclaren et Sauber semblent être dans le coup cette année, et la lutte pour les points sera encore plus serrée.

Lewis Hamilton est plus que favori pour le titre. Il est peut-être même dans une meilleure position qu’en 2017, car les écarts derrière Mercedes semblent encore plus faibles. Red Bull et Ferrari risquent de se prendre des points et de laisser filer l’Anglais… qui vise un 5ème titre mondial.

N’oubliez pas de soutenir F1 Project 4 en rejoignant la page Facebook : https://www.facebook.com/f1project4/