[Saison 2018]

Grand Prix d’Azerbaïdjan : Les notes des pilotes!

Gaëtan K., Créateur de F1 Project 4

29 Avril 2018

Quelle course, mais quelle course! On se souviendra longtemps de ce Grand Prix d’Azerbaïdjan 2018. Lewis Hamilton, vainqueur “surprise” à Baku, a profité de l’erreur de Vettel au cours de la dernière relance et de la crevaison de son équipier Valtteri Bottas dans les derniers tours du Grand Prix pour s’imposer. Raïkkönen a terminé à la seconde place malgré un départ compliqué, où il a été au contact avec Esteban Ocon. Sergio Pérez complète le podium après un dépassement opportuniste sur Vettel peu après la relance.

On retiendra l’énorme crash des deux monoplaces de Red Bull. Il y a eu une incompréhension entre Daniel Ricciardo et Max Verstappen, même si ce dernier semble responsable de l’accrochage à première vue. Cet accident a chamboulé toute la course, permettant à la plupart des pilotes de passer des gommes neuves.

Côté Français, c’est une énorme déception. Esteban Ocon s’est accroché avec Kimi Raïkkönen au premier tour. Pierre Gasly, lui, n’avait pas le rythme pour le top 10. Mais la plus grosse désillusion, c’est bien l’abandon de Romain Grosjean, qui est parti à la faute sous le régime de la deuxième voiture de sécurité alors qu’il occupait la 6ème place…

https://www.facebook.com/f1project4/

Hamilton : 7

Lewis n’est clairement pas le pilote du jour, même s’il a gagné la course. Le pilote Anglais semblait moins rapide que Vettel, Raïkkönen et Bottas sur l’ensemble du week-end. C’est une victoire opportuniste, mais il fallait être là au bon moment et Hamilton mérite son trophée. Il prend donc la tête du championnat Pilotes avec 4 points d’avance sur Vettel.

Raïkkönen: 7

Il est dfficile de mettre une note à Kimi, qui a alterné entre le très bon et le moins bon ce week-end. Le pilote Finlandais aurait du signer la pôle position samedi. Mais, après une erreur dans le dernier virage du circuit, “Iceman” n’est finalement parti que 6ème. Sa course fût très compliquée, surtout après son accrochage avec Ocon, et il peut remercier les deux Safety Car pour sa remontada.

Pérez : 7.5

Sergio Pérez a réussi un tour de force avec ce podium. Le Mexicain peut également se satisfaire de sa bonne étoile, lui qui semblait en retrait par rapport à Ocon ce week-end. Son dépassement sur Vettel était crucial pour monter sur la boîte, et il l’a très bien réalisé. Un beau Grand Prix d’Azerbaïdjan.

Copyright : Force India

Vettel : 7.5

Sebastian peut s’en mordre les doigts. Le pilote Allemand, parti en pôle position, semblait inarrêtable aujourd’hui. Il a réalisé le départ parfait, avait pris le large sur ses concurrents tout en maîtrisant la première Safety Car… Pourtant, le pilote Ferrari a craqué à la seconde relance en loupant son freinage lors du virage 1, permettant à Hamilton et à Raïkkönen de le dépasser. Vettel laisse des précieux points s’échapper.

Sainz : 8

C’était un très beau Grand Prix d’Azerbaïdjan pour le pilote Renault! Après un départ de folie, lors duquel il a dépassé les deux Red Bull (qui souffraient de problèmes avec leurs batteries), Sainz a par la suite été constant et a très bien géré ses pneumatiques. Ces 10 points vont lui faire du bien. C’est également une bonne opération pour Renault.

Leclerc : 8.5

Charles était sur une autre planète ce week-end. Le monégasque a explosé son équipier en qualifications le samedi, avant de réaliser la meilleure course de sa jeune carrière le dimanche. Cette 6ème place est cruciale pour son écurie dans la lutte face à Williams. Sur le plan personnel, c’est également le meilleur moment pour se faire remarquer en vue de 2019.

Alonso : 7

Encore un résultat inespéré pour Alonso, qui porte Mclaren encore et toujours. Tout espoir semblait pourtant perdu après le premier tour, mais Fernando a fait parler son expérience et son talent pour remonter jusqu’à la 7ème place. Maintenant, le pilote Espagnol est certainement concentré vers le WEC et le prochain Grand Prix, à domicile, où Mclaren devrait introduire sa MCL33-B.

Stroll : 7

C’est un Grand Prix d’Azerbaïdjan réussi pour Lance Stroll, qui ramène les premiers points de Williams cette saison. Décidément, le circuit de Baku convient au pilote Canadien. Bien sûr, il a profité des aléas de la course, mais il s’en est bien tiré une fois de plus, comme en 2017.

Vandoorne : 5

Stoffel a été décevant aujourd’hui. Complétement largué face à son équipier, Vandoorne a évolué dans les méandres du classement, avant de s’en extirper miraculeusement grâce à la seconde Safety Car. Une neuvième place, c’est bien payé pour son Grand Prix… Le pilote Belge sera sûrement plus à l’aise en Espagne.

Si je vais recevoir un message du prince Albert ? J’espère bien ! C’est top, je n’arrive pas encore à réaliser… je ressens beaucoup d’émotions car je viens juste de sortir de la voiture.” – Charles Leclerc.

Copyright : Daimler

Hartley : 5.5

Brendon Hartley à réussi à arracher le point de la 10ème place, tout en finissant devant Gasly. C’est donc un week-end satisfaisant, même si Toro Rosso avait globalement des difficultés avec le moteur Honda, qui a surtout peiné dans la grande ligne droite du circuit de Baku.

Ericsson : 5.5

Marcus aurait pu apporter un point de plus pour Sauber Alfa Romeo. Ericsson termine à la 11ème place, à 3 dixièmes du top 10. Un Grand Prix d’Azerbaïdjan frustrant donc, même s’il n’avait pas le rythme de son équipier.

Gasly : 5

Une course mi-figue mi-raisin pour Pierre, qu’il termine derrière son équipier. Il n’y avait pas grand chose à aller chercher aujourd’hui, vu le rythme de la Toro Rosso. Ça devrait aller mieux en Espagne. Gasly est bourré de talent et c’est à lui de l’exploiter.

Magnussen : 3

Dernier classé de ce Grand Prix d’Azerbaïdjan, K-Mag était nul part tout au long de la course. Quand on regarde ce que Grosjean a fait avec la Haas, c’est assez incompréhensible…


Bottas : 8.5

Valtteri n’a pas pu terminer la course, mais c’est sûrement lui le vainqueur légitime de ce Grand Prix d’Azerbaïdjan. Plus rapide qu’Hamilton pendant la course, Mercedes lui a servi une superbe stratégie qu’il a exploité comme il le fallait, et tout semblait réglé avec un doublé Mercedes Bottas-Hamilton. Un bout de carbone en a décidé autrement…

Grosjean : DNF

Évidemment, il y a beaucoup de frustration pour Romain, qui a fait une erreur de débutant. Un pilote de son standing ne peut pas se permettre de louper une occasion pareille… Ça commence a faire beaucoup pour le pilote Français, qui doit vite réagir.

Verstappen : DNF

Max nous a encore fait du Verstappen. Je ne sais pas encore ce que Red Bull a dit à propos de l’accrochage, mais il y a certainement un peu de responsabilité des deux côtés. Dans tout les cas, c’est une faute impardonnable. Max et Daniel se sont livrés à un duel fantastique, et c’est vraiment dommage qu’il se soit terminé de cette façon.

Copyright : Renault Sport

Ricciardo : DNF

Daniel Ricciardo, à l’instar de Verstappen, n’a bien évidemment pas terminé la course. Cet accrochage était évitable. Il n’y a pas grand chose d’autre à dire. C’est une course à oublier.

Hülkenberg : DNF

Tout comme l’année passée, Nico est parti seul à la faute. Il peut avoir des regrets car le podium était peut-être jouable, à l’instar de l’édition 2017.

Ocon : DNF

Esteban a sa part de responsabilité dans l’accrochage avec Kimi. Sa manœuvre était peu trop agressive. Une belle opportunité de points s’envole pour Ocon.

Sirotkin : DNF

Sirotkin a été le fauteur de troubles du premier tour. Le pilote Russe ne peut pas faire grand chose sur le contact avec Alonso. Ce Grand Prix d’Azerbaïdjan aurait pu être celui de ses premiers points en F1. Dommage.

N’oubliez pas de soutenir le site en suivant F1project4 sur Facebook : https://www.facebook.com/f1project4/