[Saison 2018]

Barcelone II : Suite et fin des essais hivernaux

Gaëtan, Créateur de F1 Project 4

11 Mars 2018

Les essais hivernaux 2018 sont maintenant terminés, et il est temps de dresser un petit bilan des forces en présence. Si il est difficile d’établir une hiérarchie claire et précise, nous pouvons toutefois observer une tendance quant à la performance des différentes écuries.

Les équipes de Formule 1 auront donc eu droit à 8 jours pour comprendre le fonctionnement de leur monoplace et des nouveaux pneus Pirelli. Si les conditions climatiques n’ont pas toujours été idéales, les essais se sont globalement bien déroulés pour tout le monde.

En 2018, la bataille sera rude à tous les niveaux, que ce soit pour la victoire ou pour les points. En effet, l’écart entre les différentes monoplaces semble s’être réduit. Et ça, c’est une bonne nouvelle pour le spectacle!

N’oubliez pas de soutenir F1 Project 4 en rejoignant la page Facebook : https://www.facebook.com/f1project4/

Le meilleur temps absolu : Vettel a cherché la performance…

C’est donc Sebastian Vettel qui a signé le meilleur temps des essais hivernaux en explosant l’ancien record du circuit. Son meilleur tour a toutefois été réalisé en pneus Hyper Soft, soit la gomme la plus rapide proposée par le manufacturier Pirelli. Il faut donc relativiser, même si le chrono est vraiment impressionnant.

D’après les déclarations de Kimi Raïkkönen, Ferrari n’aurait d’ailleurs pas encore poussé sa monoplace au maximum! Alors, info ou intox ? Patience, il ne reste plus que quelques jours avant de connaître la réponse : Rendez-vous aux qualifications à Melbourne.

Hamilton, déjà favori pour le titre 2018? : https://f1project4.com/2018-hamilton-deja-favori-pour-le-titre/

Copyright : Daimler

…Alors que Mercedes cache son jeu

Hamilton et Bottas sont les pilotes qui ont le plus roulé sur l’ensemble des essais hivernaux. Le moteur Mercedes s’est montré très fiable tout au long des 8 jours. L’écurie Allemande a testé presque toute la gamme de pneus Pirelli, mais ils se sont bien gardés de montrer le vrai potentiel de leur voiture au travers des nouveaux Hyper Softs.

Comme chaque année donc, Mercedes n’a rien laissé entrevoir quant à la performance de leur monoplace. D’après les estimations de Pirelli, il y aurait une différence de 7 à 8 dixièmes entre les pneus Ultra Softs et les Hyper Softs. Si les choses en restent là, c’est Ferrari qui exploserait la concurrence à Melbourne. Il serait cependant surprenant que Mercedes ne puisse pas se battre pour la pôle et la victoire en Australie…

Je suis sûr que nous pouvons aller plus vite si nous le voulons”

Kimi Raïkkönen.

Mclaren n’a plus d’excuse

L’écurie Britannique est celle qui a le moins roulé sur l’ensemble des essais hivernaux. Mclaren n’a pas pu récolter un maximum d’informations à contrario de Mercedes et Ferrari, qui ont presque le double de kilomètres au compteur. Si la situation inquiète vu de l’extérieur, Mclaren semble toutefois plus confiante que l’année passée.

Le point positif, c’est évidémment du côté de la performance. Bien que l’on ne sache pas quelle quantité d’essence était embarquée dans leur monoplace, Mclaren a quand même signé le 3ème temps absolu de ces essais hivernaux. Le moteur Renault semble donc bien intégré à la nouvelle MCL33.

Ce manque de roulage pourrait cependant être un vrai problème, surtout avec les nouvelles gommes de Pirelli, qui ont une fenêtre de fonctionnement très spécifique.

Copyright : Renault Sport

Red Bull : Des essais Hivernaux (un peu) compliqués

Ricciardo et Verstappen ont été plutôt discrets depuis le début des essais. À l’instar de Mclaren, l’écurie Autrichienne n’a pas beaucoup roulé par rapport à ses concurrents directs que sont Mercedes et Ferrari. Cependant, ce n’est pas la première fois que Red Bull ne se montre pas très compétitive à la pré-saison.

À priori, il n’y a eu aucun changement majeur chez Red Bull, qui conserve le moteur Renault pour 2018. Leur châssis était très efficace l’année dernière, il n’y a donc pas de raison pour que cela ne soit pas le cas cette année : tôt ou tard dans la saison, Red Bull devrait être capable de se battre pour des victoires.

Copyright : Force India

Conclusion

Mercedes et Ferrari seront aux avants-postes dès le premier Grand Prix de la saison, en Australie. La Scuderia a impressionné pendant les essais hivernaux. Suffisant pour battre l’écurie Allemande? Peut-être bien… En tout cas, tout les voyants sont au vert pour réaliser un solide début d’année.

Il faudra certainement un peu de temps pour que Red Bull se joigne à la bataille pour la victoire, un peu comme l’année passée.

Renault, Williams, Sauber et Toro Rosso semblent avoir bien progressé cet hiver, tandis que Force India et Haas sont en difficulté. Mclaren est l’inconnue de l’équation… On en saura plus dès le Grand Prix d’Australie!

N’oubliez pas de soutenir F1 Project 4 en rejoignant la page Facebook : https://www.facebook.com/f1project4/